INCCA-f Atelier 1 sur Le film argentique à Light Cone 18 novembre 2013 – Compte rendu

Compte rendu de l’Atelier 1 : Le film argentique, de la prise de vue au traitement de la pellicule – possibilités créatrices et problématiques conservatoire

 

photo

Le lundi 18 novembre 2013 s’est tenu dans les locaux de Light Cone le premier atelier organisé par l’association INCCA-f. Consacré à la pellicule argentique, il avait pour objectif de confronter les expériences et points de vue des intervenants et des participants autour des possibilités artistiques offertes par ce support, ainsi que des problématiques de conservation qui en découlent.

Une fois l’ensemble des participants accueillis – au nombre de 35, Christophe Bichon nous a présenté l’association Light Cone, qui a pour but la connaissance et la sauvegarde du cinéma expérimental. L’atelier s’est poursuivi par une visite des locaux de l’association, une présentation de son fonds documentaire et de sa collection. Nous nous sommes ensuite réunis autour d’une table lumineuse sur laquelle Christophe Bichon nous a montré des films un par un. Ces derniers ont été sélectionnés notamment pour les procédés de création employés par l’artiste.  Chaque film a fait l’objet d’une analyse et d’une discussion. Après une pause goûter, nous sommes passés à la projection des films examinés préalablement. A l’issue de la projection,  les intervenants et les participants nous ont fait part de leurs impressions et de leurs remarques.

Compte rendu rédigé par Laurie Blachet

Intervenants :

Christophe Bichon, chargé de la gestion des collections et des missions patrimoniales à Light Cone depuis 1999.

Anne Cartier-Bresson, directrice de l’Atelier de restauration et de conservation des photographies de la Ville de Paris, responsable de la spécialité Photographie du Département des restaurateurs de l’Institut national du patrimoine.

David Kidman, cinéaste, programmateur auprès de Work in Progress, enseignant de cinéma et vidéo à l’Ecole supérieure des beaux-arts de Tours où il mène un séminaire sur la réinvention des formes analogues de cinéma.

Jean-Gabriel Lopez, conservateur-restaurateur de photographie, conseil pour la conservation préventive et la numérisation des collections, Paris.

Alice Moscoso, restauratrice cinéma, archiviste, chargée des numérisations au Centre Pompidou, Paris.

-Films projetés (liste) :

MOTHLIGHT, de BRAKHAGE Stan, 1963, 16mm, coul, sil, 24ips, 4’00 (A0052).

SYCOMORE, de THIRACHE Marcelle, 2000, 16mm, coul, sil, 18ips, 3’00.

TAMARIS, de THIRACHE Marcelle, 1999, 16mm, coul, sil, 24ips, 3’00 (A0139).

SPACED ODDITTIES, de FONTAINE Cécile, 2004, 16mm, N&B, cd, 18ips, 4’20 (B0971).

HOLY WOODS, FONTAINE Cécile, 2008, 16mm, coul, opt, 24ips, 8’00.

FISSURE, LA, FONTAINE Cécile, 1984, 16mm, coul, sil, 24ips, 2’00.

MY MOVIE MELODIES, OKUYAMA Jun’ichi, 1980, 16mm, N&B, opt, 24 ips, 7’00 (BB0017).

ARNULF RAINER, KUBELKA Peter, 1958-1960, 16mm, N&B, opt, 24ips, 6’30 (B0446).

VOILIERS ET COQUELICOTS – (Poppies and Sailboats), LOWDER Rose, 2001, 16mm, couil, sil, 18 ou 24ips, 2’00 (B1020).

KALEIDOSCOPE, LYE Len, 1935, 16mm, coul, opt, 24ips, 4’00 (B0123).

photo7


Cécile Dazord

Cécile Dazord est conservatrice, chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence – au Département recherche du Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2RMF, Paris)

More Posts