Conservation vs conserverie, journées d’études – 11-12 octobre 2018 (Paris & Estrées-Mons)

Boîtes de conserve © Anne Maigret, C2RMF

Programme et formulaire d’inscription :

INCCAF Boites de conserve programme definitif

INCCAF Boites de conserve inscription

ART CONTEMPORAIN, CONSERVATION ET CONSERVERIE

En 1795 Nicolas Appert met au point un procédé de conservation associant un traitement thermique des aliments sous haute température et leur conditionnement dans un récipient étanche – initialement des bocaux en verre. À partir de 1810, le procédé de la boîte métallique sertie, breveté en Angleterre, connaît un vif succès et son usage tend à supplanter celui des bocaux.

Depuis les années 1970, le champ de ce qui est considéré comme patrimoine ou comme art ne cesse de s’étendre conduisant les institutions oeuvrant à sa protection à lui conférer une acception toujours moins restrictive et plus large. Artefact ordinaire mais objet emblématique du XXè siècle, la boîte de conserve accède ainsi naturellement au rang d’objet patrimonial et figure en bonne place dans les collections des musées ethnographiques ou d’art contemporain.

En septembre 2014, la Haute Ecole Arc Conservation-restauration (HE-Arc CR) située à Neuchâtel en Suisse a initié le projet CANS (Conservation of cans in collections), financé pour une durée de trois ans par le Fonds national suisse pour la recherche scientifique (FNS) avec, pour objectif, de recenser des collections détentrices, d’identifier les principales altérations et processus de dégradation et d’envisager des solutions de traitement. Au terme de la première phase du projet, un workshop a été organisé à Neuchâtel en février 2017.

INCCA-f (International network for the conservation of contemporary art – branche francophone) a souhaité organiser, en collaboration avec l’équipe du projet CANS, des journées d’étude consacrées à la problématique de la conservation-restauration des boîtes de conserve métalliques pleines dans les collections patrimoniales et plus spécifiquement dans le contexte de l’art contemporain. Au centre du propos, l’interaction entre un contenu organique et un contenant métallique supposément hermétique, dans une perspective temporelle non bornée – les collections muséales françaises étant inaliénables.

PROGRAMME

11 OCTOBRE : CONFÉRENCES

Paris, C2RMF (8h45-18h30)

Présentation de la journée par les organisateurs

Cécile Dazord, conservatrice chargée de l’art contemporain au C2RMF / INCCA-f, Laura Brambilla, docteure en chimie, responsable du projet CANS et Michaela Florescu, restauratrice métal et art contemporain / INCCA-f

LA CONSERVE APPERTISÉE EN BOÎTE METALLIQUE : APPROCHE HISTORIQUE

Genèse et histoire de la conserve

Jean-Pierre Williot, professeur d’histoire contemporaine, Sorbonne Université, UMR Sirice

DES BOÎTES DE CONSERVE DANS DES COLLECTIONS D’ART CONTEMPORAIN

Conservé au naturel : conserves alimentaires dans l’art contemporain

Camille Paulhan, docteure en histoire de l’art, enseignante à l’Ecole supérieure d’art Pays Basque

Wharol’s Campbell Soup

Philippe Bettinelli, conservateur, responsable de la collection art public du Centre national des arts plastiques

Bernard Bazile, Boîte ouverte de Piero Manzoni, 1989 (dépôt de Rudy Ricciotti)

Jeanne Rivoire, régisseur administrative et documentaire / collection, Institut d’art contemporain de Villeurbanne

Ben, In the Spirit of Fluxus

Lucille Royan, restauratrice au Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou

LE PROJET CANS, BILAN ET PERSPECTIVES

Laura Brambilla

LE CONSERVE APPERTISÉE EN BOÎTE METALLIQUE : ÉVOLUTIONS TECHNIQUES

Les développements récents de la conserve

Philippe GIMENEZ, ancien directeur R&D de Ardagh

Discussion

Atelier : sertissage d’une boîte de conserve

12 OCTOBRE : VISITE D’UNE CONSERVERIE

Estrées-Mons, 10h30-12h30

De la récolte à la mise en boîte

Visite de la conserverie Bonduelle

Départ et retour collectifs en transports en commun depuis Paris Gare du nord (se reporter à la rubrique Informations pratiques pour plus de précisons)

Billet réservé par les organisateurs et déjeuner sur place

INFORMATIONS PRATIQUES

Journées d’étude organisées par l’International Network for the Conservation of Contemporary Art-branche francophone (INCCA-f) avec la Haute Ecole Arc conservation-restauration de Neuchâtel (HE-Arc) et le soutien du Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2RMF) et de l’Union syndicale inter-professionnelle pour la promotion des industries de l’appertisé en boîte métallique (UPPIA)

Dates & lieux

11 octobre : C2RMF à Paris 1er arrondissement (plan d’accès fourni ultérieurement)

12 octobre : Conserverie Bonduelle à Estrées-Mons (Aisne)

Départ prévu de Paris Gare du nord vers 8h le matin, durée du trajet (train & bus) : 1h30 environ, retour vers 15h (horaires et point de rendez-vous précisés ultérieurement)

Participation aux frais : 35 € (25 € pour les étudiants)

Ce tarif inclut la participation aux conférences et un déjeuner au C2RMF le 11 octobre ; le trajet A/R Paris Gare du Nord-Estrées-Mons et la visite de la conserverie suivie d’un déjeuner sur place le 12 octobre.

Inscription en 2 temps

Inscription préalable obligatoire auprès de inccaf.11octobre2018@gmail.com (dans la limite des places disponibles)

Inscription effective après règlement des droits d’inscription à l’UPPIA (modalités de paiement transmises par retour de courrier)

Programme et formulaire d’inscription :

INCCAF Boites de conserve programme definitif

INCCAF Boites de conserve inscription

Cécile Dazord

Cécile Dazord est conservatrice, chargée de l'art contemporain et notamment de l'étude des phénomènes d'obsolescence – au Département recherche du Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2RMF, Paris)

More Posts